Livre… ou vers

le blog d’une journaliste, consacré à la lecture et aux auteurs.

Archive pour la catégorie 'BD'

La commedia des Ratés deuxième partie

Posté : 5 octobre, 2011 @ 12:07 dans BD | Pas de commentaires »

31505h350.jpg

La première partie de cette adaptation du roman de Tonino Benacquista « La Commedia des ratés » avait fait forte impression.
Souvenez-vous: Antonio, le fils d’un immigré italien hérite d’une vigne minuscule à Sora, en Italie, de l’un de ses amis, Dario, abattu dans des circonstances étranges.
Le vin produit est une piquette, ce qui n’empêche pas que l’heureux héritier est victime d’une tentative d’assassinat lui aussi.
Tout le monde le presse à vendre, mais il résiste.

La deuxième partie, très attendue, commence par un miracle.
Le rêve de Dario était en fait une escroquerie…
Au début, Antonio voit la vie en rose, mais il déchante rapidement lorsque la mafia le malmène, que les villageois le bouscule et que le Vatican lui envoie de mystérieux personnages.

Une adaptation réussie, un dessin en osmose avec le scénario, particulièrement dans la représentation des décors, une histoire étonnante…
Il faut bien entendu lire les deux albums pour bien suivre, mais ils en valent la peine!

Martine Bernier

« La Commedia des Ratés », deuxième partie Olivier Berlion, Dargaud.

Croisade: Sybille, jadis

Posté : 30 septembre, 2011 @ 7:54 dans BD | Pas de commentaires »

68179782803628841couvi325x456.jpg
Gauthier de Flandres, le « Nomade », est arrivé à St-Jean d’Acre.
Il est une fois de plus entouré de personnages inquiétant, dont Hakim le Noire, un danseur magique et nocif.
La farandole des démons commence…
Mais que fait Gauthier à St- Jean d’Acre?
Il y attend sa soeur, Sybille, dont la froide beauté a jusqu’ici toujours semé la douleur derrière elle.
Gauthier l’ignore encore, mais le plus dur, pour lui, est peut-être encore à venir.

Ouvrez l’album, et regardez la première page.
Simplement les deux première cases.
La première représente le port vu de la mer.
La deuxième montre les croisés déambulant dans un marché.
La qualité des dessins et l’ambiance de l’histoire se retrouvent là, dans ces deux cases.
Une BD pleine de suspense, aux dessins magnifiques et au scénario haletant.
Dufaux et Xavier se sont une fois encore surpassé….
Nous en sommes au tome 6, et la qualité reste excellente.
Vivement la suite…

Martine Bernier

« Croisade » Tome VI: Sybille Jadis, de Dufaux et Xavier. Ed. Le Lombard

Boule et Bill: A l’abordage)

Posté : 29 septembre, 2011 @ 7:04 dans BD | Pas de commentaires »

bouleetbillalabordage.jpg

Le charmant duo revient avec un 33e album… et c’est une réussite articulée, comme on l’aura compris, autour de la piraterie.
Depuis que Verron a pris la relève du regretté Roba, son dessin s’est assuré.
Boule, le garçonnet, et Bill, son cocker sont parfaits.
Il est aujourd’hui quasi impossible de distinguer qui a dessiné quoi.
Les personnages, les expression, les couleurs, l’atmosphère, l’humour léger, tout y est.
Ce 33e livre est un régal dans la digne lignée de ses successeurs!
La tortue Caroline y tient une place de choix, tout comme la vie sentimentale de Boule.
A déguster sans modération!

Martine Bernier

Boule et Bill: A l’abordage!, Verron d’après Roba, Cric, Veys, Aranega, Editions Dargaud.

Gastoon: Gaffe au neveu

Posté : 26 août, 2011 @ 5:01 dans BD | Pas de commentaires »

images2.jpeg

Non, ce n’est pas une erreur, ce Gastoon a bien deux o!
Si vous êtes lecteurs assidus de Gaston Lagaffe, vous l’avez aperçu une fois ou l’autre/
Ce petit gamin déluré accompagnait son tonton Gaston, avec un petit plus sur ce dernier: bien dans son époque et dans ses baskets, il utilisait avec une facilité déconcertante les technologies modernes que son oncle, lui, regardait d’un oeil perplexe.
Joyeux, rigolo et farceur, Gastoon arrive dans un album rien que pour lui, dont il partage la vedette avec ses copains.
C’est amusant, frais.
Et savez-vous ce que je préfère?
Le fameux Demesmaeker version petit format.
Lui aussi a un air de famille avec son tonton qui signe des contrats à tour de bras.
Bigleux, déjà en surpoids, le cheveux rare, lourd, se plaignant tout le temps: c’est bien le même.

A consommer sans modération!

Martine Bernier

« Gastoon » Gaffe au neveu, de Léturgie et Yann, Marsu Productions.

Synchrone: Trauma

Posté : 7 août, 2011 @ 6:26 dans BD | Pas de commentaires »

images1.jpeg

Une balle.
Il aura suffi d’une balle pour tuer la femme enceinte de Ian Mallory et pour plonger celui-ci dans le coma.
Trois ans après, il se réveille, doté d’une particularité étrange: il vit ses émotions en différé.
Une particularité qui va enchanter la NSA qui vont prendre contact avec lui pour lui proposer d’exécuter des missions extrêmes en échange d’informations sur la mort de sa femme.

Ce que ses employeurs n’ont pas prévu, c’est que s’il ressent les choses à retardement, Ian reste humain…
Palpitant, parfois très dur, avec un scénario bien ficelé et d’excellents dessins .

Martine Bernier

« Synchrone: Trauma », de Riccardo Crosa et Vincent Delmas, Le Lombard.

Résistances : l’appel

Posté : 5 août, 2011 @ 9:36 dans BD | Pas de commentaires »

couv111681.jpgC’est une BD comme on les aime, importante par l’aspect historique qu’elle met en avant.
Comme son nom l’indique, « Résistances » parle de l’Occupation, en suivant le destin de deux hommes et d’une femme bien décidés à résister chacun à sa façon aux Allemands.
André répond à l’appel du Général de Gaulle avant de revenir en France pour s’engager dans la Résistance.
Sa fiancée, Sonia, juive et communiste, espionne les Allemands pour lesquels elle travaille, avant d’être déportée.
Et, dans ce premier album, le rôle de Louis reste encore un peu flou.

Le premier tome, l’Appel, campe la rencontre des trois personnages, et esquisse les chemins qu’ils choisissent de suivre.
C’est une BD réaliste, prenante, solide, dont on attend avec impatiences les trois tomes suivants annoncés: « Le vent mauvais », « Marianne », et  » Le prix du sang ».

Martine Bernier

« Résistances, tome 1: L’appel », Plumail et Derrien, Le Lombard.

Le montreur d’histoires

Posté : 17 juillet, 2011 @ 7:19 dans BD | Pas de commentaires »

lemontreurdhistoirescouv.jpg
C’est un conte africain à la fois poétique, tragique, étrange, parfois absurde.
Il raconte le parcours de « Il était une fois », un marionnettiste itinérant passant de village en village pour jouer ses histoires.
La première partie du livre est douce, paisible…
Le ton change lorsque l’artiste décide de retourner dans le pays où son dernier passage lui a valu de perdre ses deux mains.

Un conte étrange et symbolique, qui raconte l’obstination d’un homme qui veut continuer à raconter ses histoires malgré le veto du tyran local.
Un livre dérangeant, qui nous trotte encore dans la tête une fois les pages refermées.

Martine Bernier

« Le Montreur d’Histoires », Raphaël Beuchot et Zidrou, Le Lombard

Grand Prix: Rosemeyer

Posté : 16 juillet, 2011 @ 10:56 dans BD | Pas de commentaires »

grandprix002rosemeyerbddargaud.jpg

Grand Prix est une série passionnante…
Elle n’est pas qu’une BD: elle est une leçon d’histoire.
Elle nous projette dans les années trente, en Allemagne, lorsque le peuple s’enthousiasme pour son Führer Adolf Hitler.
A la même époque, les équipes de Mercedes et d’Auto Union redorent le blason du pays en remportant plusieurs Grand Prix.
Le bonheur de ces victoires distrait le peuple des nouvelles dérangeantes auxquelles il ne prête pas vraiment attention.
« Rosemeyer » est le deuxième tome de cette histoire qui en compte trois, la première étant « Renaissance ».
Un beau travail…

Martine Bernier

« Grand Prix », tome 2: Rosemeyer, de Marvano. Ed. Dargaud.

La douceur de l’Enfer Tome 1

Posté : 14 juillet, 2011 @ 10:08 dans BD | Pas de commentaires »

9782803628100.jpg

Après la mort de sa grand-mère, Billy Summer décide de partir pour la Corée pour assister à la cérémonie d’hommage à son grand-père, tombé au front 60 ans plus tôt.
En quittant San Fransisco, le jeune homme pense prendre du recul par rapport à sa vie et à la relation compliquée qu’il entretient avec Emily.
Mais, arrivé en Corée, il découvre une vérité tout autre de celle qu’il attendait…

Un scénario étonnant, un dessin parfait, une couverture attirante: ce premier tome pour lequel Olivier Grenson tâte à l’art du scénario avec succès.
Certains trouveront le rythme un peu lent, ce n’est pas mon cas.
Une belle bande dessinée riche et prometteuse.

Martine Bernier

« La douceur de l’enfer » Tome I, Signé – Grenson, Le Lombard

La Ribambelle reprend du service!

Posté : 27 juin, 2011 @ 5:20 dans BD | Pas de commentaires »

images12.jpeg

Vous souvenez-vous de la Ribambelle, cette bande de copains créée par Roba, que beaucoup d’entre nous retrouvait dans le journal Spirou?
Réjouissez-vous: Krings et Zidrou ont repris le flambeau du maître et ont remis la Ribambelle sur les rails dans un album de très bonne tenue!
On y retrouve le British Archibald et son majordome James, Le blond Phil et la jolie Grenadine, le souriant Dizzy et les jumeaux, Atchi et Atcha, toujours aussi énigmatiques et redoutables.
Comme de bien entendu, la bande adverse, « Les Caïmans » est de retour elle aussi, bien décidée à faire main basse sur le terrain vague de la Ribambelle et à s’emparer de leur bus.
L’aventure est fraîche, dans le même ton que celles d’autrefois.
On attend les suivantes!

Martine Bernier

« La Ribambelle reprend du service », Zidrou et Krings d’après Roba, Ed. Dargaud.

12345...7
 

leseb |
Les histoires de Sophie |
-_-♥un tout petit uni... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | L'évasion d'un Ange Etrange...
| Les manuscrits de Kelliloute
| AMACINE