Livre… ou vers

le blog d’une journaliste, consacré à la lecture et aux auteurs.

Archive pour la catégorie 'Psychologie'

Process Com®: Une méthode révolutionnaire de communication

Posté : 4 novembre, 2011 @ 9:06 dans Jouvence, Psychologie | Pas de commentaires »

9782883539679image.jpg

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous parlez à plusieurs personnes en essayant de leur transmettre un message clair, celui-ci est souvent perçu différemment selon votre interlocuteur?
C’est pour améliorer cette communication que le docteur en psychologie Taibi Kahler a fondé la Process Com®, utilisée pas la NASA pour recruter son personnel.
Le principe est le suivant: la méthode définit six types de personnalités (empathique, travaillomane, persévérant, rêveur, promoteur et rebelle) et leur mode de communication respectif.
Une fois que vous avez réussi à percevoir dans quelle catégorie se situe votre interlocuteur, vous pouvez alors adapter votre façon de communiquer pour mieux vous faire comprendre de lui.

Pour les personnes qui ont étudié la psycho-morphologie ou la psycho-graphologie, le concept n’est pas totalement inconnu.
Ce qui est nouveau, c’est que la méthode ne se contente pas de classer chacun selon ses particularités, mais bien d’utiliser ces connaissances de la personne pour améliorer le dialogue.

Dans la première partie du livre, vous trouverez la répartition des catégories et les clés pour déterminez dans laquelle d’entre eux se situent les personnes que vous rencontrez.
Puis vous apprendrez à décoder les grandes lignes de la communication, les pièges à éviter, les buts à atteindre, les attentes de vos interlocuteurs, le tout au fil d’exercices ludiques.

Un outil intéressant de connaissance de soi et des autres, utilisable autant dans la vie privée que professionnelle.

Martine Bernier

« Process Com®: Une méthode révolutionnaire de communication », Dominique Laurent et Fabienne Limousin, Editions Jouvence

Petit cahier d’exercices pour s’affirmer et oser dire non

Posté : 3 novembre, 2011 @ 5:16 dans Bien-etre, Jouvence, Psychologie | Pas de commentaires »

9782883538702.gif

Si vous faites partie de ceux qui n’arrivent pas à dire non de peur de décevoir, blesser ou être délaissé par la suite, ce petit cahier est fait pour vous.
Anne Van Stappen, l’auteure, docteur en médecine formée à diverses approches thérapeutiques vous explique comment faire pour ménager les autres tout en ne s’effaçant pas face à eux.
Concilier le souci que vous pouvez avoir de ceux qui vous entourent et l’affirmation de vous-même n’est peut-être pas une mince affaire à vos yeux, mais cela s’apprend.
Jeux, tests, exercices et auto-évaluations, le tout sur le mode de la communication non violente, voilà ce que vous trouverez dans ce nouveau numéro des Petits Cahiers, toujours saupoudré par l’humour désarmant des dessins de Jean Augagneur.

Martine Bernier

« Petit cahier d’exercices pour s’affirmer et oser dire non », Anne Van Stappen, Editions Jouvence

La fille de son père

Posté : 14 octobre, 2011 @ 8:59 dans Editions de l'Homme, Education, Enfant, Psychologie | 1 commentaire »

images.jpeg

Le père a une importance capitale pour sa fille.
Tout ce qu’il fait, dit, pense, mais aussi tout ce qu’il n’a pas fait ou dit est capital pour elle, marquant son imaginaire à jamais.
Qu’il soit présent ou absent, chacun des faits et gestes de celui qui est le premier modèle masculin de sa vie, fera partie de son identité, l’aidera à se construire et façonnera son propre comportement face aux hommes qu’elle rencontrera par la suite.
Dans ce livre passionnant, Véronique Moraldi et Michèle Gaubert décrypte cette relation si particulière, les différents scénarios possibles et les implications qu’ils auront sur la personnalité de l’enfant, que l’histoire se passe bien ou mal.
Elles s’arrêtent également sur le père, le chemin qu’il effectue pour passer au rôle de « garçon » à celui de père.
Très complet, l’ouvrage devrait faire référence sur le sujet.

Martine Bernier

« La fille de son père », Véronique Moraldi et Michèle Gaubert, Editions de l’Homme

Bien réagir au coming out d’un proche

Posté : 22 septembre, 2011 @ 8:19 dans Developpement personnel, Jouvence, Psychologie | Pas de commentaires »

9782883538573fs.gif

Dans sa collection « Psycho pratique, Jouvence consacre un ouvrage à un sujet important destiné, comme le signale son sous-titre, à « Comprendre et accepter l’homosexualité ».
Lorsqu’une personne fait son coming tout en avouant son homosexualité à ses proches, la démarche est bien souvent une angoisse pour lui, tandis que la nouvelle peut être vécue comme une catastrophe par ses parents ou amis.
Le livre « Bien réagir au coming out d’un proche » prend le parti d’expliquer la souffrance de ceux qui choisissent de ne plus taire leur identité sexuelle, et le choc des proches en recevant la nouvelle.
Mais, surtout, les auteurs dédramatisent et proposent des pistes aux parents pour leur permettre d’accompagner leur enfant et d’accepter leur orientation sexuelle.
Ce petit livre est rendu plus humain encore par la présence de témoignages touchants.
A découvrir…

Martine Bernier

« Bien réagir au coming out d’un proche » Isabelle Lacheref et Paulo Queiroz, Edition Jouvence, Collection Psycho pratique, épanouissement personnel.

Le vrai rôle du papa, être père aujourd’hui

Posté : 8 mars, 2011 @ 11:44 dans Education, Jouvence, Psychologie | Pas de commentaires »

9782883538955.gif

Les pères d’aujourd’hui ne sont pas semblables à ceux d’hier.
Les patriarches décideurs, détenteurs uniques de l’autorité se font rares, place aux papas maniant l’autorité, certes, mais aussi la douceur, la raison, l’affection.
La société a changé et, avec elle, notre vision de la paternité, tout comme celle de la place de l’homme et de la femme au sein de la famille.
Ce petit livre lucide et clair aborde les différents aspects du rôle du père, y compris à travers la séparation des conjoints.
A lire et à offrir…

Martine Bernier

« Le vrai rôle du papa, être père aujourd’hui », Eric Tognoni, avec la collaboration de Charles Brumauld, Editions Jouvence

Victime? Non merci!

Posté : 16 décembre, 2010 @ 9:57 dans Developpement personnel, Jouvence, Psychologie | Pas de commentaires »

unknown3.jpeg

Pour toutes celles et tous ceux qui sont les victimes d’abus sexuels, physiques ou psychologiques, ce petit ouvrage, écrit par une femme médecin généraliste et psychosomaticienne, propose une approche comportementale destinée à aider les abusés à se distancier de leurs automatismes.
Des méthodes apportant de nouvelles façons d’agir et de réagir, pour reprendre sa vie en mains, dépasser les carences affectives et ajuster nos comportements pour être moins exposés à la maltraitance physique ou morale.
Un livre qui donne des pistes intéressantes.

Martine Bernier

« Victime, non merci! Sortir du cercle infernal », Dr Cornelia Gauthier, Ed. Jouvence.

Ces gens qui font du chantage affectif

Posté : 3 décembre, 2010 @ 7:59 dans Editions de l'Homme, Psychologie | Pas de commentaires »

unknown1.jpeg

Cherchez bien… nous en avons tous croisez une fois où l’autre, au gré de nos vies.
Ceux ou celles qui vous disent « Si tu m’aimais vraiment… » ou « Après tout ce que j’ai fait pour toi… »
Des petites phrases qui vous manipulent insidieusement et qui proviennent d’un parent, d’un ou une conjointe, d’un ami..
En général de personnes qui vous connaissent très bien.
Dans son livre, la thérapeute Susan Forward démonte les mécanismes de ces comportements, vous explique comment ne pas s’y soumettre et pourquoi certaines personnes, plus que d’autres, y sont sensibles.
Des outils concrets pour vous aider à sortir de ces schémas malsains et repartir d’un bon pied dans votre relation.

Martine Bernier

« Ces gens qui font du chantage afffectif », Susan Forward, Les Editions de l’Homme

50 classiques de la psychologie

Posté : 3 novembre, 2010 @ 8:04 dans Editions de l'Homme, Psychologie | Pas de commentaires »

50classiquesdelapsychologie3060.jpg

Avec « 50 classiques de la psychologie », Tom Butler-Bowdon part à la découverte des écrits de figures emblématiques de la psychologie et de grands penseurs contemporains.
ll en a tiré une série de textes offrant un panel de notions sur le bonheur, la communication, l’intuition ou les fondements scientifiques des relations satisfaisantes.
Une passionnante exploration au coeur de la nature humaine qui suscite la réflexion…

Martine Bernier

« La manipulation affective dans le couple: faire face à un pervers narcissique. » Interview des auteurs.

Posté : 24 juillet, 2010 @ 9:38 dans Couple, Interviews, Psychologie | 1 commentaire »

Toute femme ayant vu sa vie brisée par un homme pervers narcissique sait qu’il lui faudra des années pour se reconstruire…. si elle arrive à se relever un jour.
L’infinie détresse engendrée par le comportement de ces personnages est aujourd’hui l’objet de toutes les attentions, à travers des décisions politiques essentielles et une loi novatrice adoptée en France en ce mois de juillet.
Un excellent livre ajoute une pierre majeure à cet édifice.
« La manipulation affective dans le couple. Faire face à un pervers narcissique » est sorti en février 2010 et a déjà été réimprimé quatre fois.
C’est dire l’importance de cet ouvrage dont les auteurs, Pascale Chapaux-Moreli et Pascal Couderc, font salle comble dès qu’ils donnent des conférences à travers l’Europe.
Tous deux ont accepté une interview dont voici la teneur.

- Pourriez-vous vous situer afin de préciser à quels titres vous vous êtes lancés dans l’écriture de ce livre?
Pascale Chapaux-Morelli: je suis présidente de l’Association d’aide aux victimes de violences psychologiques, et Pascal est psychanalyste, psychologue-clinicien et spécialiste des addictions.

- Vous expliquez que les victimes de pervers narcissiques sont des femmes, pour la quasi totalité. Comment expliquez-vous ce phénomène?
Pascal Couderc: Quelques rares hommes, dans les conférences que nous avons données ont pris la parole pour présenter leur situation qui ressemblait beaucoup à celles que peuvent subir les femmes, mais ils sont rares. Comment expliquer que ces pathologies soient masculines? Historiquement, les hommes ont toujours possédé le pouvoir. Mais cette situation évolue au niveau institutionnel. L’homme doit donc avoir recours à d’autres stratégies pour reprendre ce pouvoir qui lui échappe. Je reçois presque uniquement des femmes dans le cadre de mon travail. La souffrance féminine est énorme. Cela ne veut pas dire qu’aucun homme ne souffre dans son couple. Mais en général, les hommes conservent un petit terrain secret où ils se réfugient pour éviter la souffrance extrême. Ceci dit, leur malaise ne doit être ni nié ni méconnu.

- Y a-t-il des signes permettant de reconnaître un pervers narcissique avant qu’il ait eu le temps de ruiner votre vie?
P.C.: Oui. Au départ tout est idyllique. Systématiquement, les femmes disent « c’était parfait, sauf… » Car il y a toujours un petit quelque chose de dissonant. Il existe une connaissance inconsciente que quelque chose ne va pas. Au début de l’histoire, on l’occulte. Puis, malgré l’état amoureux, certains détails interpellent.
Lorsque l’un des partenaires change subtilement la vie de l’autre, impose à l’autre sa façon de vivre, ses décisions, ses choix, finit par faire douter sa partenaire, lui fait perdre son estime d’elle-même, nous sommes en présence d’un pervers narcissique. Au final, votre vie a totalement changée. Si vous êtes devenue dépendante de l’autre à tout point de vue, qu’il en est arrivé à vous faire douter totalement de vous, il faut consulter.

- Vous soulignez, dans votre livre, que le pervers narcissique a un talent particulier: celui de renverser les rôles et de faire passer la femme pour responsable tout en se faisant passer, lui, pour une victime. Vous écrivez notamment:  » Il lui est nécessaire de maîtriser son environnement pour le rendre conforme à sa pensée ».
P. C-M.: On se retrouve ici dans le même schéma que pour celui des femmes battues. La violence psychologique est beaucoup plus subtile, plus perfide. La première fois que je reçois une femme qui en est victime, elle me dit toujours la même chose: « Je voudrais comprendre ce que j’ai pu faire pour déclencher cela…. » Elle se croit responsables alors que c’est le partenaire qui l’est.

- Un pervers narcissique ressent-il de la culpabilité lorsqu’il a détruit une vie?
P.C.: Non, jamais. Ni culpabilité, ni souffrance, ni remords. Il niera la souffrance de sa partenaire, lui dira qu’elle se fait passer pour une victime. En revanche, il mettra en scène sa propre pseudo douleur, mais de manière froide. De plus, ce genre d’hommes sont de très mauvais perdants, très procéduriers. C’est un type d’hommes en général très intelligents. Ils ont le plus souvent une bonne situation, des capacités intellectuelles importantes, sont brillants. Plus ils sont intelligents plus ils sont redoutables. Ces hommes ne consultent pas. Ils manipulent tout le monde, y compris les thérapeutes. Face à eux, il faut des professionnels chevronnés.

- Un tel homme peut-il changer?
P.C.: Non. Il changera de partenaire, mais pas de pathologie. Ce n’est pas quelqu’un qui se remet en question.
Nous faisons face ici à deux pathologies associées: une structure perverse et une pathologie narcissique. La femme souffre d’un manque d’amour d’elle-même. Lui aussi est en manque, mais, contrairement à elle, il ne souffre pas. Il prend chez l’autre ce dont il a besoin, se nourrit de l’autre avant de passer à autre chose. Ces hommes s’aiment avec vanité, ils s’expriment à travers la vanité.

- Vous notez d’ailleurs dans le livre « Il n’a rien. Ni la souffrance, ni le souvenir de la souffrance, ni la substance. » Que peut faire une femme face à un tel partenaire?
P.C.: Etre vigilante, et, si elle le peut, partir dès qu’elle sent que quelque chose n’est pas normal. Lorsque le mal est fait, ce sont des femmes brisées que nous recevons en thérapie, souvent au bord du suicide. Il faut très longtemps pour qu’elles se reconstruisent.
P.C.-M.: Ce problème est pris de plus en plus au sérieux. Davantage d’informations circulent sur le sujet. Et désormais, en France, on peut s’appuyer sur une grande avancée politique. La loi du 10 juillet 2010 a été votée et le décret d’application interviendra d’ici l’automne. Cette loi concerne la violence psychologique. Elle a créé le délit de violence psychologique qui a servi de base aux femmes pour qualifier et reconnaître ce qu’elles vivent. Les hommes reconnus coupables encourront les mêmes peines que ceux responsables de violences physiques. Elles pourront aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 75’000 euros d’amende. La France fait ainsi partie des pays européens pionniers en la matière.

Martine Bernier

Site: www.violencespsychologiques.com »
« La manipulation affective dans le couple. Faire face à un pervers narcissique », Pascale Chapaux-Moreli et Pascal Couderc, Editions Albin Michel.

La manipulation affective dans le couple: faire face à un pervers narcissique.

Posté : 18 juillet, 2010 @ 9:35 dans Couple, Psychologie | Pas de commentaires »

unknown.jpeg

Excellent livre que celui de Pascale Chapaux-Morelli, présidente de l’association d’aide aux victimes de violences psychologiques, et du psychanalyste Pascal Couderc, consacré à la manipulation affective dans le couple.
Le mécanisme des comportements de pervers narcissique y tient en une phrase: « manipuler l’autre, c’est l’utiliser à son profit.
Mais il faut faire la différence entre la manipulation « normale » que rencontre chaque couple une fois ou l’autre de son histoire, et celle nettement plus insidieuse et grave qui est le thème de cet ouvrage.
Une large partie est destinée aux femmes, car ce sont elles, selon les auteurs, qui, dans la quasi totalité, affrontent les conséquences d’une relation avec un pervers narcissique.
Derrière ses masques, ce dernier endosse des rôles de manière habile, fait croire à ce qu’il n’est pas, séduit pour mieux briser ensuite.
Il renverse la situation pour que la personne qui subit soit accusée à sa place.
Une phrase de l’introduction du livre est frappante pour tous ceux qui ont eu à subir le comportement de ce genre de personnages: « Il se présente comme dévoué alors que, pour lui, l’autre n’existe pas, il fait croire qu’il aime alors qu’il n’éprouve aucun sentiment durable, il s’exprime verbalement dans un sens et agit dans l’autre. Par exemple « je t’aime, mais maltraite à l’excès parce que ces mots-là ne représentent rien pour lui. Bref, tout est renversé… »

Les témoignages et explications de cet ouvrage sont passionnants, troublants.
Un excellent livre qui méritera prochainement une interview de son auteur.

Martine Bernier

« La manipulation affective dans le couple: faire face à un pervers narcissique ». Pascale Chapaux-Morelli et Pascal Couderc, Albin Michel.

12
 

leseb |
Les histoires de Sophie |
-_-♥un tout petit uni... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | L'évasion d'un Ange Etrange...
| Les manuscrits de Kelliloute
| AMACINE